L’idole des jeunes ne chantera plus

Photo : Johnny Hallyday à Londres à l'occasion du Royal Variety Performance - 1965 © Copyright : DR

Musique

L’idole des jeunes ne chantera plus

Solidarts

Johnny Hallyday, l’idole des jeunes, un symbole de la culture française, s’est éteint dans la nuit de mardi à mercredi à l’âge de 74 ans.

La France perd une légende, un symbole. Avec une carrière d’une longévité qui force le respect, l’éternel rockeur était l’un des artistes les plus prolifiques de la musique française. En quelques chiffres, Johnny c’est 79 albums, 60 ans de carrière, plus de 1 000 chansons et 3 000 concerts, mais aussi 22 films et une pièce de théâtre. Le chanteur n’était pas seulement l’un des artistes les plus productifs, il demeure également sans l’ombre d’un doute, l’un des plus aimés.

C’est au début des années 60 que la France découvre un nouveau phénomène, le phénomène Johnny Hallyday. Si les radios sont au début très hostiles à son déhanché provocateur, la jeune génération, elle, est tout de suite conquise par ce nouvel artiste au style très américain. Très vite, il devient une idole et un véritable symbole de toute une génération, la grande génération « yéyé ». Véritable bête de scène, il déclenche l’hystérie de ses fans qui iront jusqu’à s’évanouir lors de ses concerts.

Le plus impressionnant dans tout cela, c’est que cette hystérie collective, cet amour inconditionnel de ses fans, Johnny Hallyday a su l’entretenir, et la faire avancer avec lui durant ses soixante longues années de carrières. Nous en avons vu défiler des sosies de Johnny, fans de la première heure qui cherchaient toujours plus à se rapprocher de celui qui est resté leur idole. Nous en avons vu des stades et des salles de concert remplis d’admirateurs qui chantaient en cœur tous ses plus gros tubes. Quelle que soit notre génération, nous connaissons tous ses chansons. Que l’on soit fan ou non, nous l’avons tous chanté au moins une fois et nous le chanterons toujours.

 

Partager

Suivez nous

Newsletter


Recevez notre newsletter
tous les mercredis.